Cadeaux scientifiques pour enfants

Contact : delirovores@gmail.com

Descriptif petit cadeau / Descriptif super-mini-kit / Tuto flacon de poudre folle / Tuto papier montgolfière

Offrir un cadeau science à votre enfant et ses invités en ce jour d’anniversaire ?

Pour jouer, expérimenter et épater les parents ? Voici de quoi refaire quelques expériences, mais cette fois en famille.

Suggestion : sachet super-mini-kit pour l’enfant fêté + poudre folle pour chaque invité –

Cadeau poudre folle – 5 €

Et voici la poudre folle ! Si tu as fait l’anniversaire Maître des Eléments, tu en connais déjà ce petit extrait. Cette poudre de roche contient du fer. On l’appelle la magnétite, et on en trouve notamment dans les « Toner » des imprimantes laser. Oui, on s’en sert pour faire de l’encre ! Mais il ne faut ni ouvrir un Toner ni ouvrir le flacon : ça tache fort. Mieux vaut manier la matière à distance avec des aimants néodyme. Il suffit donc d’approche un aimant du sachet pour que cette curieuse poudre se déforme. Ainsi, on peut réaliser différentes œuvres, la faire dresser en pic, la faire tourner… A chacun d’expérimenter toutes les créations que l’on peut faire avec !

Le cadeau n’est pas à confier à un petit de moins de 3 ans, le flacon ne doit pas être ouvert.

Contenu du sachet : flacon de poudre, aimants néodyme, feuille explicative.

———————————————-

Cadeau super-mini-kit – 20 €

Découvre les ingrédients de ce super-mini-kit qui feront de toi un savant magicien !

. Flacon magnétite XL de luxe  : déforme la poudre avec les aimants. Flacon à ne pas ouvrir ! La version « verre » permet de réaliser des formes encore plus créatives. Le flacon donnera à la chambre d’enfant des airs de laboratoire scientifique…

. Sable magique : il paraît sec mais se comporte comme un sable humide. Il s’agit d’un sable classique qu’on a épuré, puis auquel on a ajouté quelques ingrédients (le vrai nom est : sable cinétique).

. Billes invisibles : plongées dans l’eau, elles « disparaissent ». Quel récipient (tasse noire ? Tasse transparente ?) les rendra les plus invisibles ? A chacun de tester différents récipients, ainsi que différentes sources lumineuses (à la lumière du jour, devant une lampe…) : on peut ainsi varier le contexte pour varier les effets.

. Ballons : frotte-les afin de les charger en électricité statique : tente ensuite de soulever tes cheveux et de « coller » le ballon au plafond. Plus on frotte vite et fort, mieux ça fonctionne. On peut également frotter contre d’autres matières : coussin, vêtement, bras… Et voir ce qui marche le mieux. On ne peut jamais savoir à l’avance ! Par exemple, certains cheveux produisent beaucoup d’électricité statique, d’autres non.

. Papier montgolfière : formez un cylindre avec colle et ciseaux, posez-le dans une assiette et enflammez le haut. Bien sûr, à faire avec un adulte… Souvent, le papier s’envole jusqu’au plafond. Il s’éteint de lui-même tout en montant, et lorsqu’il redescend il n’y a plus que des cendres.

. Sachet à percer : remplis-le à moitié d’eau, referme bien. Avec un crayon bien taillé, appuie et tourne en même temps jusqu’à ce que le crayon traverse le sachet… sans qu’aucune goutte ne tombe ! Pour que ça marche vraiment, le tout est de ne pas y aller trop vite.

. Neige étrange : verse la poudre blanche dans une assiette creuse. Ajoute un fond d’eau, et vois le produit se transformer en (fausse) neige ! Le nom scientifique ? Polyacrate de sodium. On peut verser à peu près 7 volumes d’eau pour 1 volume de poudre. On peut même verser davantage, mais plus on ajoute d’eau moins l’effet « neige » est présent. L’effet devient alors plus « gélatineux » puis « gélifié ». Il est intéressant de commencer avec peu d’eau, puis d’ajouter au fur et à mesure pour tester les différentes métamorphoses.

———————————————-

Pour que votre enfant fasse de belles expériences science avec le flacon

Le nom officiel de cette poudre est « magnétite ». Une pierre minérale, venant donc de la roche… A quel élément est-elle liée ? Eau / Terre / Air ou Feu ? Regarde le dessin de ta pochette cadeau, il y a un indice.

La pochette montrant un dessin d’arbre, il s’agit bien sûr de l’élément terre. Sable, roche, cailloux, boue : tout cela vient du même élément.

Attention : n’ouvre pas le flacon ! (ça ne se mange pas et ça fait des taches partout) / si tu as un petit frère ou une petite sœur de moins de 3 ans, ne lui confie ni le flacon, ni les aimants ! Le mieux est qu’il/elle le fasse avec toi, il faudra alors bien lui préciser qu’on ne met rien dans la bouche.

La magnétite contient de l’oxyde de fer : c’est pour cela qu’elle se déforme quand on approche des aimants. Et si tu approches les « magnet’s » de ton frigo, que va-t-il se passer ? Sans doute pas grand-chose… ce n’est pas assez puissant. Car les aimants de ton cadeau sont des aimants néodyme, qui sont plus « forts » que les autres. Parfois, on a même du mal à les séparer. Mais venons-en à la démonstration.

Place un bloc d’aimants sur le côté, vers le bas, et un autre en dessous, en t’arrangeant pour y faire « coller » de la magnétite. (La magnétite ne relie pas les deux blocs ? C’est que le sens n’est pas le bon ! Change de sens le bloc du dessous).

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_20201023_101806-1-rotated.jpg.

Voilà qui est déjà mieux, n’est-ce pas ? Regarde, on commence à distinguer une diagonale entre les deux blocs.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_20201023_101826-rotated.jpg.

Fais glisser le bloc du dessous jusqu’à le placer sur le côté. Parfois, le pont se forme tout de suite, parfois non.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_20201023_101838-2-rotated.jpg.

Continue à faire grimper le bloc, jusqu’à ce qu’il soit bien en face de l’autre.

Retourne le flacon, lentement… En général, le pont se forme d’un coup. Sinon, secoue un peu, retourne de nouveau… persévère, tu vas voir c’est facile !

Toujours lentement, mets le flacon à l’envers… le pont s’affine, et… se transforme !

Remets le flacon droit, délicatement… et voilà le pont formé ! Tu peux le poser et exposer ton œuvre. Recommence l’exercice, tu verras le résultat est toujours différent.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_20201023_101949-1.jpg.

Que faire d’autre avec le flacon et les aimants ? Différentes expériences t’attendent. Tente…

…de faire un double pont
…de réunir tous les aimants
…de « cacher » la poudre dans le flacon
…de faire un pont en diagonal
Il y a d’autres choses encore, mais… je ne vais pas tout te révéler non plus, à toi d’expérimenter et d’inventer ! (tout en respectant toujours les deux règles, bien entendu : ne pas ouvrir le flacon et ne pas le confier à un enfant de moins de 3 ans). D’ailleurs, il existe aussi d’autres façons de créer un pont. Souvent, il est amusant de créer une forme puis de la laisser telle quelle sur son bureau pendant quelques jours, puis la modifier.

Bonnes expérimentations !

—————————————————

Comment être un apprenti savant avec le super-mini-kit

Sable magique : le plus étrange est de comparer 2 effets. 1 : mettre un peu de sable dans une boite (tupperware…) ou un verre transparent (ou un bocal). Bien refermer (en bloquant avec la main si besoin est) et secouer : le sable a tendance à rester en bloc, comme s’il était asséché depuis des lustres ! Pourtant, dès qu’on le touche on s’aperçoit qu’il se comporte comme un sable humide. Le plus fun est de malaxer une poignée au-dessus d’une assiette : la façon dont le sable s’échappe de la main est fascinant.

Sachet à percer : surtout, ne pas trop remplir d’eau ! A moitié est largement suffisant. Il faut ensuite que le crayon de papier soit très, très taillé, le plus pointu possible. On referme bien le sachet de partout, une main le maintient, l’autre main tient le crayon et commence à percer : il faut d’abord poser la pointe, puis tourner en appuyant lentement. En quelques dizaines de secondes, le sachet est transpercé et l’assiette en dessous reste sèche. Ceci dit, il faut être patient et délicat : quand on force ou qu’on se presse, ça fonctionne moins !

Enfin, voyons ensemble comment utiliser le papier montgolfière. Tout d’abord, ne pas oublier de fermer les fenêtres avant : ce papier est TRES léger.

Prendre une feuille et découper un rectangle…

…Bien jusqu’au bout.

Prendre un tube de colle et l’ouvrir.

Mettre de la colle sur un seul des 4 côtés du rectangle (une largeur). Bien en mettre partout d’un bout à l’autre de la largeur, mais ne déposer qu’une petite surface de colle (plus ou moins un demi-centimètre)

Faire un cylindre.

Coller la partie collée sur l’autre bout.

Bien appuyer partout, pour qu’il n’y ait aucune partie non collée.

On pose…

Si on a été sérieux… ça tient droit. Attention : fermer les fenêtres, ne pas souffler, ne pas poser sur quelque chose d’inflammable. On a le droit de respirer, mais tout juste !

AVEC LES PARENTS on allume le haut du cylindre (ou bien on regarde les parents faire). L’idée est de faire le tour du haut avec l’allume-gaz, avec que toutes les parties du haut soient enflammées.

…Comme ceci.

On regarde avec ébahissement le cylindre se consumer…

Et bim bam boum ça s’envole si vite que je ne parviens même pas à avoir une image nette.